Victor Hugo : Claude Gueux

Claude Gueux est un court roman de Victor Hugo paru en 1834 et dénonçant les conditions de détention au xixe siècle, la disproportion des délits et des peines à cette même époque, ainsi que la peine de mort. L'histoire est en partie fondée sur des faits de sa connaissance.

Résumé :

L'histoire se déroule à Paris au début du xixe siècle. Un « honnête ouvrier » nommé Claude Gueux y vit avec sa maîtresse et leur enfant. Un hiver, le feu et le pain manquant, l’homme vole : « il [en] résulta trois jours de pain et de feu pour la femme et pour l’enfant, et cinq ans de prison pour l’homme » à la maison centrale de Clairvaux, la nuit au cachot, le jour à l’atelier. Claude fait, peu de temps après le début de son incarcération, la connaissance du directeur. Celui-ci est un homme autoritaire et voue à Claude une hostilité due à la popularité de ce dernier auprès des autres détenus. Claude rencontre également un autre prisonnier, Albin, et une amitié se développe entre eux. La ration attribuée aux détenus étant insuffisante pour Claude, Albin prend l'habitude de partager la sienne.

Un jour, le directeur décide de changer Albin de quartier. Claude supporte difficilement la séparation et tente en vain de persuader le directeur de lui rendre Albin. Claude pose un ultimatum : si Albin ne lui est pas rendu, il décide de tuer le directeur. Celui-ci ne cède pas et punit Claude pour menace. Claude réussit à se procurer une hache auprès de ses amis et il prend les ciseaux qui sont le seul souvenir de sa maîtresse. Lorsqu'il rencontre le directeur, il le met en garde une dernière fois puis le tue de cinq coups (les trois premiers coup sont portés au crane, le quatrième au niveau facial et le dernier à la cuisse droite) de hache avant de tenter de se suicider. Il survit, est condamné à la peine de mort et exécuté.