ARTICLES

L'OEUVRE D'ART ET LE SPIRITUEL -

Dans son oeuvre ESTHETIQUE, Hegel situe l'oeuvre d'art en tant qu'expression d'un besoin supérieur, celui de la conscience dans son rapport au monde. Il s'agit pour le sujet de transformer l'environnement en le soumettant à sa volonté de produire, c'est ce que Hegel nomme LE COGITO PRATIQUE. L'oeuvre d'art apparaît comme la production de la conscience qui se contemple elle-même à partir des matériaux travaillés selon le dessein de l'artiste.

SUBJECTIVITE ET INTERSUBJECTIVITE EN ETHNOMETHODOLOGIE-

L'indexicalité réfère aux capacités potentielles du sujet tel que le concept est analysé dans la phénoménologie contemporaine. Dans son oeuvre La Crise des Sciences européennes et la phénoménologie transcendantale, Husserl interpelle l'Histoire de la philosophie afin de mettre en évidence comment le concept de subjectivité s'est constitué. Or la parole indexicale ne peut être rendue opératoire si au préalable la réalité subjective dans son existence ne soutient pas l'exercice du langage.

Histoire, événement, espace

Abraham Moles écrit dans " Micro-psychologie et Vie quotidienne ":"L'entropie des événements par heure et au kilomètre carré sera une caractéristique importante d'une société étalée dans l'espace". La définition d'une quantité globale de surprise, soit le produit pondéré d'un coefficient de nouveauté ( estimable sur des échelles de comparaison ) par la complexité unitaire des événements pénétrant dans la sphère personnelle de l'individu, serait une grandeur importante dans l'analyse de la vie quotidienne.

Pratique et discours des membres de la cité en ethnométhodologie

Selon Garfinkel, les membres de chaque groupe social produisent et organisent la construction de leurs affaires quotidiennes; cette production de sens est essentielle car elle caractérisera la structure ou plus exactement l'élaboration des activités. Ces pratiques des membres sont liées à la compétence de chaque sujet, compétence présentée ainsi dans les Etudes d'Ethnométhodologie:

Matière et esprit.

Matière et esprit, ces pôles de la métaphysique, sont liés aux représentations du sujet dans son exercice de la connaissance. En effet, l'idée de matière part non seulement de la perception des phénomènes physiques dans l'expérience sensible mais aussi de la forme a priori de l'intuition qu'est l'espace. L'itinéraire de la connaissance aboutit à la conceptualisation de la substance physique qui occupe l'univers et le constitue. L'astrophysique a montré à la fois les proportions infinies de la matière et ses constituants au niveau de l'infiniment petit, à savoir l'atome et l'onde-lumière.

Atteindre la liberté à travers l'Histoire ...

Les concepts d'Histoire, de liberté et d'esprit s'interpénètrent dans les Leçons sur la philosophie de l'Histoire de Hegel, pour représenter une fresque du développement de la conscience humaine vers l'Esprit, l'aboutissement des efforts de l'humain pour réaliser sa nature. Qu'il y ait un tel devenir annonce la philosophie contemporaine, une sorte d'égalité potentielle entre les hommes à partir du Cogito capable d'accéder à la connaissance de lui-même et du monde à travers ses actes.

Le religieux et le sujet croyant.

Comment comprendre le phénomène religieux dans un sens philosophique ? A la fois, il constitue une donnée de la réalité sociale et culturelle et il appartient à chaque homme de se déterminer librement par rapport à ses croyances. Que l'athéisme effectue un examen critique de l'idéologie religieuse comme aliénation, comme empêchement de développer entièrement la faculté de connaître et celle d'agir en conséquence, nous amène à considérer le religieux comme déterminisme social.

Comprendre autrui.

L'autre je constitue un pôle du monde auquel le sujet pensant s'accoutume depuis son enfance. Si comprendre autrui peut à la fois constituer une nécessité et un devoir, l'incompréhension surgit concrètement, à l'opposé, sans que nous nous y opposions, parfois soutenue par des justifications théoriques, voire idéologiques. Est-ce que comprendre autrui demeure alors un idéal ? Ou bien l'acte de comprendre l'autre moi-même repose-t-il sur l'expérience nécessaire d'une cohabitation inévitable ?

Pages