Camus

L'Etranger, un roman en diptyque

Un « livre très concerté » entre "histoire et intrigue"

 

L’Etranger est un livre très concerté dont le sens tient exactement dans le parallélisme des deux parties.

 (Albert Camus, Carnets 2, Gallimard, 1964, p. 30)

Extrait de l'analyse de L'Etranger pas Isabelle Ansel, Lecto guide, editions Pédagogie moderne, 1981, p. 62-67

Camus : Je vis comme je peux, dans un monde malheureux

Camus

«J’essaie , en tout cas , solitaire ou non , de faire mon Métier .
Et si je le trouve parfois dur, c’est qu’il s’exerce principalement dans l’assez affreuse société intellectuelle où nous vivons,
où l’on se fait un point d’honneur de la (dé?)loyauté
où le réflexe a remplacé la réflexion
où l’on pense à coup de slogan
et où la méchanceté essaie de se faire passer trop souvent pour l’intelligence.
Que faire d’autre alors, sinon se fier à son étoile
et continuer avec entêtement la marche aveugle, hésitante, qui est celle de tout artiste

Pages