morale

Pablo Neruda : Muerte lente - La mort lente (traduction française)

- Muerte lente 

Muere lentamente
quien no viaja,
quien no lee,

Muere lentamente
quien destruye su amor própio,
quien no se deja ayudar.

Muere lentamente
quien se transforma en esclavo del hábito
repitiendo todos los días los mismos trayectos,
quien no cambia de marca,
no se atreve a cambiar el color de su vestimenta
o bien no conversa con quien no conoce.

Chantal Jaquet : Serrer les poings, et ouvrir les mains.

"À mes yeux, toute la sagesse humaine pourrait se ramener à un double mouvement contraire : serrer les poings, et ouvrir les mains. Serrer les poings : retenir, résister, lutter et comprendre à la manière des Stoïciens ; ouvrir les mains : accueillir l’altérité, l’imprévu, l’inéluctable, et lâcher prise, laisser courir ce que l’on croyait tenir. Si le premier mouvement requiert d’âpres efforts, le second en demande bien davantage encore, car il faut apprendre à perdre.

Pascal : l'homme n'est que mensonge...

« Chaque degré de bonne fortune qui nous élève dans le monde nous éloigne davantage de la vérité, parce qu’on appréhende plus de blesser ceux dont l’affection est plus utile et l’aversion plus dangereuse. Un prince sera la fable de toute l’Europe, et lui seul n’en saura rien. Je ne m’en étonne pas : dire la vérité est utile à celui à qui on la dit, mais désavantageux à ceux qui la disent, parce qu’ils se font haïr.

Pages